Née en 1970, Christine Defrance aborde la photographie au début des années 1990. Explorant toutes les facettes de la production d’images, elle nourrit une réflexion sur le temps, sur l’éphémère et le pérenne, sur la disparition, la dissolution ou la transcendance d’une réalité qui se recompose sans cesse. Son travail, dénué de nostalgie, donne à voir et cherche à esthétiser ces seuils temporels au travers de photographies qui induisent un rapport poétique au réel.

 

Eléonore Marantz, historienne de l’art, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

 

 

Born in 1970, Christine Defrance approaches photography at the beginning of 1990’s. Exploring all the facets of the production of images, she feeds a reflection on time, on the short-lived and the long-lasting, on the disappearance, the dissolution or the transcendence of a reality which recomposes ceaselessly. Her work, deprived of nostalgia, aestheticises these temporal thresholds through photos which lead to a poetic link to reality.

 

Eléonore Marantz, art historian, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

  • Icône social Instagram
  • Noir Facebook Icône